Monique Iborra s’en mêle

La députée Monique Iborra a reçu à leur demande, à sa permanence parlementaire, des représentants de l’association saint-lysienne Défense du Cadre de vie et de l’Urbanisme afin d’évoquer notamment le projet du déplacement de la maison de retraite La joie de vivre de Saint-Lys à Fonsorbes, ces locaux devant être occupés prochainement par 126 personnes déboutées du droit d’asile.

La députée avait déjà sollicité le cabinet du préfet de région pour avoir des informations précises sur cette situation.

Au terme d’un entretien de plus d’une heure avec le collectif, Monique Iborra a déclaré “qu’en sa qualité de députée, et en lien avec la préfecture, elle suivrait très attentivement ce dossier qui ne manque pas de susciter beaucoup d’émotion parmi la population de Saint-Lys et au-delà”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page