Et si les containers de poubelles enterrées dans la Bastide avaient été installés en Décembre 2021 ………………. SANS AUTORISATION ?

Le 5 Décembre 2021, alors que les fêtes de Noël se préparaient et que nos commerçants étaient à fond dans les ventes, une pelle mécanique pointait le bout de ses dents dans le Centre de la BASTIDE de St-Lys.

Elle est à fond, la pelle, sans un regard pour les places de parking qu’elle monopolise, elle fait des trous, un Place de la Liberté, adieu la vieille Bascule, un autre au parking du 12 Juin 44 Maquis de St-Lys (Presbytère), un dernier Place René Bastide et « STOP » elle découvre des ossements humains.

Ce n’est pas prévu !!! Et voici que les Saint-Lysiens s’en mêlent, on ne profane pas des sépultures, cela ne se fait pas !

Elle rebouche donc le trou Place René Bastide et termine l’installation de containers de poubelles enterrées sur les deux autres sites.

La pelle mécanique est-elle bien en possession des autorisations lui permettant de procéder à ces travaux ?

Et bien non, on a oublié de lui dire que Saint-Lys est une Bastide, que sa halle est inscrite à l’inventaire des bâtiments historiques, qu’il y a obligation, par le biais d’un dossier de déclaration préalable de travaux (article R 421-2 du Code de l’Urbanisme) de consulter les Bâtiments de France.

Les Saint-Lysiens le savent bien, eux ! qui, lorsqu’ils déposent une demande d’urbanisme dans le périmètre des abords d’un monument historique (Halle) doivent consulter les services des Bâtiments de France.

L’Association de Défense du Cadre de Vie et de l’Urbanisme a écrit au Président du Muretain Agglo le 8 Décembre 2021.

Aucune réponse !

Nous en comprenons la raison lorsque nous recevons la réponse des Bâtiments de France du 11 février 2022 suite à notre courrier.

Ceux-ci nous confirment bien qu’ils n’ont été, « ni préalablement consultés, ni saisis sur les demandes de travaux et qu’ils ne sont donc pas en mesure de se prononcer sur ces projets dont ils n’avaient pas connaissance ».

Lors du conseil municipal du 14 mars dernier le maire de Saint-Lys  a enfin avoué le tort du Muretain Agglo ainsi que sa propre responsabilité .

Dans un tel cas de figure un simple citoyen serait tenu de faire face à ses responsabilités. Qu’en sera-t-il pour ces collectivités ?

Dixit le maire : « le Muretain Agglo va revenir vers nous pour une réunion publique et tout ce qui tourne autour de la problématique « déchets ».

Moralité de l’histoire :

 Dialogue et Concertation sont essentiels avant tout projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page