A NOS POMPIERS D’HIER & D’AUJOURD’HUI

Profitons de l’inauguration, le 2 juillet 2022, de la nouvelle caserne flambant neuve située route de Toulouse pour rendre hommage à tous nos pompiers.

Remontons un peu le temps :

En 1963, Saint-Lys et ses 11 communes dépendent du centre de pompiers volontaires de Rieumes. Pierre VERDIER, maire de Saint-Lys, entend les Saint-Lysiens « Rieumes est trop éloigné ». Il obtient l’autorisation de créer un corps de sapeurs-pompiers volontaires à Saint-Lys afin d’intervenir rapidement auprès de la population. La création est entérinée par arrêté préfectoral du 12/12/1963.

Le centre de pompiers dépend du maire. Tout est à faire : trouver les volontaires, les véhicules, le matériel…etc..

Maurice SEGALA sera Chef de corps

André LORIN son adjoint

Robert GISQUET et Jacques LATOUR respectivement médecin et médecin suppléant.

Voici la liste alphabétique des pionniers du centre de secours de Saint-Lys :

Adolphe ANDRIEU                                                Marcel NAUDY

Jeannot BALES                                                       Henri OLIVIER

François BILLARD                                                  Gabriel PONS

René BURR                                                             François REY

Roger CLAUZET                                                     Elie RUMIEL

Jean DORBES                                                         Marius SAINTOUS

Paul FAGOTAT                                                       Christian SZUREWSKY

André GALY                                                            Robert THOMAS

Germain LAFFERRIERE                                        Raphael VALERO

Roger LALANDE                                                     Louis VIDAL

Pierre MENEGHELLO

Le 27 juin 1965 le corps de sapeurs-pompiers de Saint-Lys effectue sa 1ère manoeuvre d’entrainement près du lavoir de la gare (actuel boulodrome) avec remise de casques à l’issue.

Les Saint-Lysiens le demandaient, Pierre VERDIER l’a fait !

1ère intervention importante le 10 juillet 1965 à la ferme « Rossignol » route de Saint-Thomas. Feu dans un hangar rempli de foin. L’intervention des pompiers permet de sauver l’habitation après une après-midi, une nuit et une matinée de lutte et de surveillance.

Les véhicules sont stationnés Place de la Poste. Malgré les équipements personnels dont une partie fournie par les bénévoles eux-mêmes et l’utilisation au mieux d’un matériel dépassé, ne cédant jamais au découragement, les volontaires ont surmontés tous les obstacles.

Comment se passait l’appel des soldats du feu en 1965.

Le téléphone n’est pas installé partout, c’est la gendarmerie qui reçoit la demande de secours, qui dépêche un gendarme, le plus souvent, chez François Billard commerçant en cycle et motocycle sur l’avenue de la République, dont le vélo rouge marqué sapeur pompier était connu de tous. Celui-ci prend rapidement le volant du véhicule et klaxonne à tout rompre pour avertir les autres pompiers qui se rendent directement sur les lieux.

Janvier 1967 : Les véhicules et le matériel occupent un garage situé Avenue de la République, à l’emplacement de l’ancienne station-service Total de Mr et Mme LAFFONT, actuellement pizzéria Tutti Pizza.

Mai 1967 : l’effectif du centre de secours de St-Lys est de 16 volontaires.

Fin 1967 :  François BILLARD récupère la sirène à la gare de Muret. On l’installe sur le toit de l’hôtel de ville, le tour de la halle klaxon bloqué est terminé.

1  sonnerie : intervention diverse

2  sonneries : accident

3  sonneries : feu

Juin 1972 : La municipalité achète à René BOUAS l’immeuble situé au croisement de la rue Libiet et rue du 8 mai 1945. Les pompiers s’y installent.

1976 : Le Centre de pompiers volontaires est construit à l’angle du cimetière. Les pompiers y resteront jusqu’en 2022.

Bien sûr, au fil des ans, certains ont quitté le Centre pour diverses raisons, il y a eu les premiers départs à la retraite et l’arrivée de nouvelles recrues, nous ne les citerons pas de peur d’en oublier.

Tous ont donné le meilleur d’eux-mêmes, volontairement pour leur village, leur commune, sans faire de bruit, simplement, avec courage et dévouement. Pas besoin de discours pompeux ni d’articles élogieux dans la Dépêche, pas besoin de réseaux sociaux (ils n’existaient pas).  Ils étaient là ! Présents !  et la population Saint-Lysienne reconnaissante  a toujours été derrière ses pompiers !  Il suffisait de voir la mobilisation pour la Sainte Barbe, patronne des pompiers. Jamais, on n’aurait laissé les pompiers défiler, seuls, à la sortie de la messe. La halle était noire de monde. Et le soir venu, tous se retrouvaient au fameux bal des pompiers ou mousseux et boudoirs régalaient tout un chacun.

Qu’ils en soient tous remercié, les chefs de Centre successifs, Maurice SEGALA, Germain LAFFERRIERE et Jean-Pierre LAFFERRIERE, le docteur  Pierre MASSOL qui a beaucoup contribué dans la formation des pompiers et la prise en charge des blessés, les retraités (dont certains sont sur les photos de l’inauguration du nouveau centre) ainsi que ceux qui nous ont malheureusement quittés.

N’oublions pas les pompiers de l’ombre, ces épouses discrètes qui ont tremblé plus d’une fois pendant les interventions.

Enfin, merci à nos pompiers actuels qui assurent la relève, femmes et hommes qui oeuvrent quotidiennement pour la sécurité des 33400 habitants de nos 11 communes. Respectez-les, soutenez- les, encouragez-les face à toutes ces incivilités qu’ils doivent supporter.

Nous avons besoin de nos pompiers !

N’oublions pas non plus leurs conjoints et conjointes qui, toujours dans l’ombre, sont le socle sur lequel ils peuvent s’appuyer.

L’effectif actuel composé de 52 pompiers volontaires et 6 professionnels sous le commandement du capitaine Julien ORTEGA, digne successeur de ses prédécesseurs, assurent environ 1200 interventions par an. 

15 femmes et 43 hommes dont 3 infirmières et 2 infirmiers ont pris possession de leur nouvelle caserne toute neuve depuis le 9 mai 2022. Elle a été inaugurée officiellement le 2 juillet 2022.

1990
1980 – 2015

 Crécelle 6* de CCI, fin d’intervention, rentrons à la base !

Un grand MERCI à nos pompiers passés, présents et futurs !

  • Un des indicatif radio du centre de secours dans les années 1990
  • CCI camion citerne incendie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page